lundi, février 27, 2006

Valeureuse machination


extrait de "l'amour et les loups de Dieu"

Valeureuse machination
J’ai très envie de leur dire de se tenir debout, sur les bords de Seine et de répéter à l’infini le mot valeur. Parce que ma sœur et l’un de mes amis parlent de valeurs. J’ai pensé que réunir deux futurs médecins ce serait moins compliqué. Alors, assise sur les bords de Seine, j’ai eu envie de leur dire de se tenir et de répéter le mot valeur à l’infini. Le mot valeur perdra-t-il alors de sa valeur ? Aura-t-il encore un sens ?
Ma sœur dit qu’on puise les valeurs dans la foi et pour Ali, on puise les valeurs dans l’idéologie. La foi et l’idéologie ne sont-ils pas parfois le revers d’une même projection ?
Moi je dis que rien n’a de vraie valeur que celle qu’on veut bien lui donner et que les valeurs ça se puise dans la vie et ses philosophies.
Mais je ne veux pas convaincre personne et je ne veux pas être convaincue.
On n’a pas d’images. On n’a pas de visages. Alors on leur substitue un flot de paroles nerveuses.
Je n’ai pas envie de discuter, je n’ai pas envie de fuir non plus. Je veux juste être tranquille. Et puiser les valeurs dans le vécu.
Douce ho au ras des vaisseaux vole et dis moi ou se cache le joli oiseau, douce ho au ras des flots vole et dis moi….
Le retour a été nerveux. Le départ a été craintif. Le séjour a été un retard. Et les retards sont épuisants, et les retours sont nerveux. Un trop plein de nervosité à déverser dans un cri animal qui s’étendra à l’infini jusqu'à en perdre sa valeur, à travers les âges qu’il traversera en s’amplifiant. Jusqu'à en devenir sourd et que plus personne ne l’entend.
Soyez tranquilles. La paix est intérieure. Les exils sont intérieurs. Tout commence par l’intérieur, les guerres sont intérieures, la douleur est intérieure. L’amour…


(Aout 2005)

1 Comments:

Anonymous harry steed said...

Les valeurs n'ont de valeur que la valeur que chacun leur donne. Plus le temps passe et plus je m'éloigne de certaines valeurs archaïque que l'on a voulu m'inculquer pour me nourrir des expèriences. Parfois je me dis que j'aurais aimé naître après avoir vécu.

Harry Steed

6:39 PM  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home