jeudi, juillet 06, 2006

La grande nation Football

Le seul jour en France où l’on voit une unité nationale est bien le jour où la France gagne durant la mondiale de Football et où plus précisément elle arrive à dépasser le stade du quart de finale et d’arriver en demi finale. Une quantité immense et flottante de drapeaux couvre la ville et se déploie fièrement.

Les mêmes gens qui se bousculent dans les métros, qui se méfient les uns des autres et qui ne se parlent jamais se retrouvent dans la rue à s’embrasser et s’échanger des bières.

Cette euphorie de quelques jours efface momentanément les plaintes quotidiennes et futiles qui semblent ponctuer le rythme de la vie française.

En passant du coté de la fontaine St Michel, un groupe de jeunes français d’origine maghrébine dansaient sur de la musique « orientale » en brandissant fièrement le drapeau français, le même sur lequel on crachait durant les évènements des banlieues.

Quel passionnant travail d’étude historique anthropologique et socio culturel que serait le fait de se pencher sur ces phénomènes de réactions populistes de masse où tout semble partir en plein délire euphorique et attendrissant.

D’où découle ce soudain besoin de drapeaux et de nationalisme ? Est ce du fait que les français ne croient plus en grand-chose ? Que le concept de la foi chez eux est aussi aléatoire que le concept d’identité chez nous ? (Au Liban)

Par foi je n’entend pas que religieux. Mais aussi vital. Le fait de croire en quelque chose autre que soi même.

On n’y croyait plus en l’équipe de France n’est ce pas… Et regardez le résultat. Tout le monde en est fier aujourd’hui. Si elle avait perdue personne n’aurait déployé un drapeau avec autant de fougue en terme de soutien quand même. Les medias l’aurait descendue sans aucun état d’âme, la foule aurait été dépitée et haineuse.

Est-ce donc finalement une question de fierté ou de nationalisme ? Ou les deux ensembles?

Et si cette mondiale avec ses phénomènes nous permettra t-elle de nous pencher sur les vrais problèmes que rencontrent les français d’aujourd’hui ?

Ce sera drôle de se servir du phénomène du foot. Au moins ‘est un argument sportif et sain, pacifiste et fair play.

En attendant, vive la France et Allez les bleus, et même si tu perds douce France moi, je te soutiendrais quand même !

9 Comments:

Blogger Jez said...

il serait surtout interessant d'aller voir en 'banlieue', là oû se trouve la 'racaille', celle qui ne rentre jamais ou si peu dans l'intra muros, cette prison volontaire, pour voir si eux déploient leurs
bleu, blanc, rouge..cela ne m'étonneriat aucunement, telle est la force persuasive du football en ce qui concerne la fierté nationale, j'en sais quelquechose! Heuresement,je prends encore plus de plaisir à bruler le drapeau qu'à le brandir...

9:54 AM  
Anonymous Anonyme said...

tu te la pètes pas un peu trop là :-D ?
étude sociogrimbelgielle de je ne sais quoi ??? on a gagné, on fête, on perd, on s'en prend au responsable :-) non ? c pas ça la vie partout dans le monde, de zanzibar à houston ?
mais, encore un truc, bravo ! pour une fois, une libanaise qui n'est pas hargneuse, qui soutient la france...
je me demande parfois, ces libanais tellement critiques envers la france, qui sont venu ici rechercher peut-être l'eldorado vu dans dallas à la télé ou dans des conneries style friends et qui atterissent dans la vraie vie, une ville où il faut faire la queue à la préfecture et se sentent offusqués de devoir remplir des paperasses pour pouvoir travailler, vivre et être naturalisé... je me demande, pourquoi ils sont ici ? puis, ce niveau de vie qu'ils ont là, est-ce tellement nul comparé à leur orient natal ? qui paie leur sécu, éducation, retraite ? on est tellement ingrat au liban ? on critique les grèves et les paperasses et tout... mais, en fait, le droit d'être en grève, c'est pas quelque chose de rare en ce moment dans le monde ??? combien y a t il eu de tête tranchée pour aquérir ce droit et l'exporter au mone ? et on l'utilise parce k'il est vital ! ne crois pas ke je suis franco-français, non, du tout. je suis un étranger ici, comme vous tous. je suis des black-blanc-beur.
mais bon...
bonne journée et bonne finale...
et allez les bleus !

9:57 AM  
Anonymous Anonyme said...

je veins de la banlieue, là où on crame des voitures parce k'on s'ennuie et parcek'on veut rêver en regardant les pompiers faire leur travail...
et j'y étais hier... et k'aucun drapeau n'a été brule, tos ou franc...

10:00 AM  
Blogger Jez said...

Anonymous, restons calme...chaque pays a sa spécificité. Ce n'est pas mieux ixi qu'ailleurs, seulement ailleurs, il y a peut-être eu la guerre, la famine, la torture...et vu que ce pays tant chéri s'est bien servi de cet ailleurs dans le passé comme aujourd'hui, je suppose qu'il est légitime pour ceux venus d'ailleurs de chercher asile ici. Pour autant devraient-ils fermer leur gueule et être bien reconnaissants? Est-ce cela la démocratie?

11:17 AM  
Blogger hoda said...

je connais un garcon qui mis sur l'un de ses blogs: People who enjoy waving flags don't deserve to have one (Banksy)
donc d'un cote, brandir le drapeau par ignirance et out of all symbolism n'est pas necessairement un acte heroique.
mais en ce qui concerne le football, c'est presque un geste spontane demontrant quelque peu a quel point la France souffre. c'est un pays malade et le fait meme de brandir un drapeau devient un acte representatif.

quant a vous Mr anonyme, bienvenu sur mon blog, quoique j'aurais bien aime que vous vous presentiez. histoire de savoir qui vous etes, de vous donner un nom ou un pseudo.
je pense que vous connaissez tres mal les libanais et que vous avez le jugement rapide.
pas tous les libanais sont riches, ni tous sont pauvres. si les libanais de maniere generale ont tendance a faire beaucoup d'etude et a essayer de se frayer des chemins vers la posterite et le travail je ne vois pas en quoi cela est-il negatif? en quoi cela les rend t-il tous riches et plein de tune louche?
d'une autre part,les libanais soutiennent la France de maniere generale aussi, notre histoire avec la France n'ayant pas ete aussi violente qu'elle a pu l'etre avec d'autres pays. tu te trompes peut etre vraiment de peuple et j'en suis desolee pour toi.
du reste, au Liban il faut aussi faire la queue dans les administrations et les ambassades et les ministeres. pays oriental ne veut pas dire pays pauvre et miserable... et puis tout pays oriental est different de l'autre. et c'est ca ce qui fait la richesse du moyen orient. le "orient natal" dont tu parles est inexistant.

a aucun moment j'ai dit que dans les banlieues il y a eu des drapeaux brules le soir du match france/portugal puisque finalement le sujet du post c'etait bien le nationalisme a travers le foot. quoiqu'il y a aussi eu de la casse et des problemes et ca c'est incomprehensible. du moins pour ma part. casser pour le plaisir de casser et de foutre la merde partout alors que c'est suppose etre une soiree de victoire.
mais ceci n'est pas le propos du tout.
merci d'avoir repondu sur ce blog et en esperant te relire bientot.

quant a toi Jez merci de passer. c'est toujours un plaisir infini a te lire...

merci messieurs a bientot sur un autre post!

10:54 PM  
Blogger Jez said...

Dear Hoda, pour ma part le drapeau est toujours un symbole, et un symbole qui personnellement et tout au moins m'écoeure. Peut-être cela a-t-il à voir avec mes racines, j'en conviens. Pourtant je ne suis pas de ceux qui pensent que le foot est forcément source de nationalisme ou patriotisme. Cela peut être une fête, et rien n'oblige à se ranger systématiquement du même côté par souci de fierté nationale. Avec tout le respect que j'ai pour toi-tu le sais bien!-la Français sont loin d'être les seuls à brandir leur drapeau. L'Allemagne connait aussi ses questionnements sur la signification du drapeau, et de nombreux politiciens, journalistes et sociologues anglais s'épenchent des heures durant sur l'épineux problème de l'identité anglaise...mon avis personnel, qui n'engage que moi c'est que le drapeau est une invention de l'élite gouvernante pour rallier le peuple. En France il y a aussi cette idée incertaine de la République, une et indivisible..En Grande Bretagne, il y a le monarque..
Sinon, j'ai vu un anthropologue 'se la péter' à la télé ce soir à propos du sentiment d'inclusion dans la société française que pouvait représenter le foot pour les jeunes d'origines immigrées. black, blanc, beur quand tu nous tiens!

11:56 PM  
Blogger hoda said...

ah mais oui jez je suis d'accord d'accord! je ne fais pas la flatterie au drapeau. je suis d'accord avec toi. MAIS dans le contexte actuel des choses, j'ai trouve que ce deploiement de drapeaux francais un soir de foot etait hallucinant surtout dans des circonstances de fetes sportives. que ce soit une invention de l'elite gouvernante ou pas ne change en rien l'euphorie "drapeaurienne" qui a lieu depuis les deux derniers matchs.
quant a l'insertion des immigres et autres ca, c'est un tout autre sujet a debattre une autre fois et pourquoi pas!
mon propos etait plus un constat analytique qu'autre chose.

12:32 AM  
Blogger Jez said...

je sais bien..de toute façon on réagit toujours différemment selon que le drapeau est le 'nôtre' ou pas. Moi, par exemple, j'éprouvais plus de joie à voir voler les drapeaux japonais lors de la dernière coupe du monde...ah..d'oû viens cette foutue haine de soi française/anglaise*? Levez vous, cessez de vous sentir coupable d'être français/anglais*!!!!!!!!!!!!!
*rayer la mention inutile

10:35 AM  
Blogger hoda said...

:) on en debattra de vive voix, je cours je file je vole pour ne pas rater mon train pour Toulouse!!!

11:42 AM  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home