mardi, septembre 01, 2009

Le village des irréductibles


Il doit avoir 23 ans maintenant et c'est un jeune homme tout à fait comme les autres, qui habite à Beyrouth, un vrai citadin et que j'ai vu grandir au fil des étés passés à Zabbougha... Zabbougha le village perché tout seul sur une colline, ouvert aux vents, base mouvementée pendant la guerre où les militaires venaient s'implanter pour avoir une vue d'ensemble sur toutes les collines d'en face. Qu'est-ce-qu'on s'est ennuyés pendant nos étés d'enfance coincés là bas loin de la mer, loin de la ville, loin des manèges! Coincés entre une poignée de maisons, une ribambelle d'enfants qui jouent comme ils peuvent.
Et ce jeune homme donc en rigolant sur sa page du web a commenté: Zabbougha c'est la capitale du Liban! Et qu'elle ne fut ma surprise lorsque mon cousin grand architecte, homme sérieux reprit la citation et la mit sur sa page à lui, puis un autre, puis un ami, puis une amie, puis des gens que je n'avais pas vu depuis longtemps, dont les rires étaient restés enfermés dans un recoin de mes souvenirs d'enfant, eh bien ils ont tous repris la citation. Zabbougha c'est la capitale du Liban! Et puis oui, pourquoi pas? Zabbougha est un village vierge. Vierge d'industrialisation, aimé de ses vieux comme de ses jeunes, sans boite de nuit, ni de piste de ski. Il y a seulement 4 églises dont 3 restent fermées tout le temps, il y a une épicerie qui n'ouvre que quelques heures par jour et où il fait bon acheter des sorbets, il y a une dame qui fait des manakishs et des balcons fleuris. Il y a des secrets de villages et des ragots et des femmes trompées et des hommes cocus. Il y a tout le passé de mon père. Il y a la maison. Il y a des vignes et des pommiers et des pechers et des grenouilles. Il y a des poules, des coyottes quelques écureuils et puis, bien après moi, il y a d'autres générations de jeunes qui s'installent sous le meme arbre pour se raconter des choses les après-midi de dimanche. Alors oui je suis fière d'etre originaire de ce petit village irréductible, capitale de mon Liban à moi.

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home