jeudi, mai 14, 2009

Debout et silencieuses






Elles sont belles les statues quand elles émergent du noir du recueillement. Quand les lieux de cultes sont vides et les échos ronds. Elle est belle la pierre, il est beau le marbres, froids, lisses, blessés.

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home