samedi, mars 21, 2009

Jean













A toi auteur de Jean, te dire que ton livre était posé là, sur l'étagère à me regarder pendant une semaine. Le titre me paraissait familier, rassurant. je n'ai pas percuté. je n'ai pas compris. Le dernier jour, un homme les cheveux broussailleux m'a dit: "Excusez moi madame" (oui je sais, depuis quelques années on m'appelle invariablement madame, comme si les gens ne voient pas que l'age m'a préservée de grandir). Il m'a donc demandé: "Vous avez le livre Jean?" Je me suis dirigée vers le livre avec appréhension et là, une semaine de salon du livre plus tard, j'ai vu ton nom sur la couverture, j'ai fait l'association.... Jean.... Jean que tu imaginais et se dessinait déjà sur les bancs du lycée où toi et moi, éternels artistes incompris de l'école avions habitude de déverser nos rêves et nos angoisses.
Jean a bien changé.... et pourtant j'avais presque envie de le prendre dans mes bras. J'ai lu le livre et je n'ai reconnu Jean.... Jean l'ami coupable de tous ces maux... Et pourtant j'avais envie de le prendre dans mes bras et j'ai eu envie de pleurer.
Tu dessines toujours si bien mon ami. Tu écris toujours avec ton style authentique, sincère et épuré délesté des exigences d'une société de littérature de consommation. L'homme aux cheveux broussailleux avait disparu sans son Jean. Je l'ai gardé. Alors auteur de jean, à bientôt et merci...

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home