vendredi, juin 12, 2009

Du raisin


C'était le jour des élections libanaises. Deux listes, deux idéologies, quelques indépendants perdants, l'avenir d'un pays qui se joue un peu pour les quatre ans à venir.
La journée était tendue mais calme.
la tempête ne surviendra que plus tard.... Peut-être, on doit voir.
C'était un dimanche. j'ai fait paris Beyrouth paris en moins de 24H pour "déposer" ma voix dans les urnes.
Dans le village où je vote, les retrouvailles étaient joyeuses. Tout le village était là. Des gens que j'ai connue petite, d'autres qui ont grandi pendant que j'étais ailleurs.
Mon ami d'enfance a sauté au dessus du petit mur de l'église pour me serrer dans ses bras et me redonner l'odeur des étés passés sous l'arbre de l'église à partager rêves et fin de journées.
Mon père, avocat de profession, sage de qualité, est passé voir ses vignes. "On n'aura pas beaucoup de raisins cette années" a-t-il dit en palpant quelques grappes encore vertes.
j'ai eu envie qu'on ait des raisins, j'ai eu envie de serrer papa dans mes bras. de serrer mon pays dans mon cœur. Liban, pays de tous les impossibles, pays de rage et de colère et d'oubli. Pays d'hospitalité, de joie et de multiplicité. pays de Voix....

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home