lundi, septembre 01, 2008

Journal de Bord Liban. Jour 37: 27 Aout
















L'homme qui construit là où il passe m'a emmené en promenade à la Beckaa. Il a dit qu'il faut toujours visiter ses racines de temps en temps. Il a raison et on apprend des choses tous les jours. Je suis aussi à moitié de la Beckaa. Alors on est partis au petit matin et on a visité nos terres et notre patrimoine. Et j'ai cueilli une pommes de notre jardin et je l'ai croquée à pleine dents et elle avait un gout d'éternité. Et j'ai eu envie de pleurer. j'ai gouté à tous les fruits. Sans les laver ni rien. j'ai caressé les murs de nos maisons. J'ai laissé le vent fouetter mon visage à pleine force. je suis une fille de la mer, et de la montagne et de la vallée. je suis une fille de la ville. je suis une fille qui ne sait pas toujours qui elle est mais une fille qui a su, en croquant une simùple pomme sous le soleil de la Beckaa, que quoiqu'elle fasse, et quoiqu'elle soit, elle pourra toujours se réfugier là, entre la montagne paternelle et la vallée maternelle et poser sa tete fatiguée dans le giron familial et qu'elle y ira bien.

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home