mardi, février 12, 2008

Le culte de la mémoire

Plait-il que la mort ne veuille jamais mourir? Oui les affiches finissent par jaunir sur les murs, oui les fleurs finissent par ne plus fleurir sur les tombes, oui les photos finissent par ne plus reconnaitre leur propres modèles mais c'est la vie et c'est comme ça et après un certain temps, les commémorations enflammées doivent s'arrêter pour laisser place aux souvenirs.
Doit-on vraiment "Commémorer" le 4ème anniversaire de la mort de Hariri? ne peut-on pas juste se souvenir de sa vie?
Ne pas oublier que ce n'était qu'un homme comme tout autre homme avec sa part de bon et de mauvais, de sain et de pervers.
Pourquoi mobiliser toute la diaspora pour un énième rassemblement plein de mots et vide de sens?
Peut-être, ses partisans devraient juste se retrouver entre eux et se recueillir et refaire un vœux de fidélité aux idéaux en lesquels ils croient. Ca ne concerne qu'eux. Et ceci est valable pour tous. Puisque finalement à force de commémorer, on ne fait qu'accélérer l'oubli en le figeant sur des cendriers, des briquets, des porte clés, des tasses à café, en occultant la personne et cultivant la seule personnalité.
Pour ne pas finir à la poubelle, de grâce laissez donc cet homme et tous ces hommes reposer en paix et puis repartons d'un point où tout reste à recommencer.
Pour les intéréssés, un rassemblement aura lieu le jeudi 14 février 2008, 5 place Iena 75016, à 19h.

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home