samedi, décembre 08, 2007

Etienne le chat

Un extrait du livre de benoit, qui écrit comme si l'enfant en lui avait contourné tous les obstacles, et l'adulte avait compris que la vie parfois passe par mots simples et des désirs sincères.


« Moi: Pourquoi tu pleures Betty?
Betty : parce que quelqu’un a tué mon chat, Benjamin.
(…)
Puis ca a été Etienne. Etienne-aux-pattes-de-haricots-magiques… Qui, quand il se couchait dans le soleil, qu’il s’étendait de tout son long pour profiter de toute la chaleur de ses rayons, et qu’il étirait ses pattes, elles s’allongeaient s’allongeaient et n’en finissaient plus de s’allonger comme une phrase trop longue, jusqu'à pouvoir aisément couvrir la surface du plancher de la cuisine au grand complet… il prenait toute la place. C’était une contradiction ambulante, sauvage jusqu'à la moelle, mais qui semblait a l’aise juste quand il prenait ses aises… »

La nebuleuse du chat; Benoit Bouthillette,2007

2 Comments:

Blogger franco said...

miaou...

9:05 PM  
Blogger Hoda said...

bouh! :-)

9:31 PM  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home