mercredi, avril 18, 2007

extrait 2 Curiol

Encore un extrait, qui ressemble a tout le monde, tout le monde dans le metro qui se serre, fronce du nez et se tass en esperant avec impatience la bouffee d'air liberatrice.

"Elle se déshabille, se douche se rhabille et sort. Les quais de metro sont pleins de voyageurs piaffants. Prêts à repousser toute personne en travers de leur route, ils se ruent dès l’ouverture des portes automatiques sur les quelques sièges libres. Le temps est leur seul maître. Ils font tout vite pour grapouiller des minutes volatiles comme s’ils gagnaient ainsi un bonus à ajouter en fin de vie. Elle se tient droite entre deux épaules dures qui n’ont aucune intention de se décaler pour lui faire de la place. Elle sent un parfum entêtant, une respiration sur sa nuque, la transpiration de corps muets, raidis, fourrés dans une rame étroite trop proches les uns des autres pour s’inspirer autre chose qu’une répulsion contenue. Elle gigote un peu pour faire circuler le sang dans ses jambes. On lui jette un regard agacé puisqu’elle ne sait pas se tenir tranquille et perturbe le bon déroulement du trajet."

Celine Curiol, Voix sans issue

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home