lundi, février 12, 2007

I love life without...

On s’amuse comme on peut et quand rien ne va plus on fait quand même. I love life a été une superbe idée de campagne et là, ce que j’aime dans celle-ci c’est que effectivement, i would adore life without tous ces gens. Bon on se dit quand même Elias Atallah n’y figure pas. Est ce parce qu’on l’épargne ou parce on ne le prend même pas en compte ? Tsek tsek tsek J !

Voila donc une image pour l’anecdote, en espérant que le 14 février se passera dans le calme, que la famille Hariri prie son martyr et que l’opposition domptera ses hormones et ses aboiements. En espérant que les casseurs et les désœuvrés des deux cotés ne fassent pas de bêtises en n’oubliant jamais que personne ne mérite qu’on se sacrifie pour lui. Il n’y a que la terre qui mérite qu’on se batte pour elle, la terre, la patrie et la sécurité de ceux qu’on aime.

Ma pensée à moi va et ira plus particulièrement à Samir Kassir, un homme toujours à découvrir et qui ne mourra jamais même dans la mort, parce que ce qui reste de lui n’est pas l’image d’un homme, ni la folie d’un homme, mais des idées semées et libres dans les esprits de plusieurs, de beaucoup de tant d’hommes.

par ordre d'apparition dana la photo: nassralitto (Hassan Nasrallah), Aounito (plus connu sous le nom de Michel Aoun ou je-veux-etre-Bonaparte), Samir Geagea (le criminel de guerre repenti), Saniora (ou l'homme de la situation), Lahoud (je-veux-enterrer-la-chaise-presidentielle-avec-moi-na!), Berri (ou l'homme inutile je danse sur toutes les cordes please ne m'assassinez pas), Walid Bek (ou l'homme a la moto route 66), et finalement Frangie (tellement-degueulasse-que-peu-de-mots-me-representent)

personnellement j'aurais retire Saniora de la liste.. mais bon! that life and we.... love life!

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home