dimanche, septembre 21, 2008

En passant

Je ne suis pas fan de Raphael Enthoven. Au fait je ne suis pas fan de beaucoup de nouveaux philosophes contemporains qui jonglent entre la Sorbonne, les revues philosophiques popularisées et les terrasses des cafés parisiens mais voilà ceci est tiré d'un article écrit Enthoven. Méditons:
"Plaindre un défunt revient à maintenir l'illusion que la mort ne concerne que lui, alors qu'il est celui qu'elle ne concerne plus, puisque la crainte de mourir est morte avec la mort elle meme." Et il termine son article avec un phrase cliché dans la quelle il changea un mot et je cite: "on peut prendre son temps meme quand le temps presse mais de vivre chaque instant comme s'il était le premier".
Sur ces bonnes paroles, Bonne journée dominicale. Je vais sortir, il fait soleil sur Paris.

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home