mercredi, novembre 22, 2006

Correspondance avec Nat (part 1)

mail recu hier, quelques heures apres l'assassinat de Pierre Gemayel. il est important de connaitre le point de vue de la bas. contrairement a ce que pensent certains, nous ne nous cachons pas derriere le fait d'etre en France et nous essayons autant que possible et selon nos circonstances a militer et nous battre aussi. a creer, a faire.



"tu n'es pas en ligne, je presume que tu es a la conference
je suis terrassee
vs ne pouvez pas imaginer la psychose collective
ils vont nous tuer l'un apres l'autre, comme dans les dix petits negres
devant la maison centrale des kataeb, on brule des pneus, la route est barree
a l hopital, le corps du martyr, et puis des centaines d yeux qui pleurent
les connexions sont tres mauvaises
j ai ete deconnectee plusieurs fois
malgre l hysterie generale je t envoie le texte
ne cede pas a la panique
pour la memoire de samir et des autres continue de te battre,
leur mort ne doit pas etre vaine
ne permettons pas cela"

2 Comments:

Anonymous Lin. said...

Toujours très délicat, discret, senti...
Emouvant.
*Tente d'être discret aussi*

11:14 PM  
Blogger Jez said...

Soyez forts. Ne soyez pas des martyrs. Refusez les paradoxes. Refusez l'ronie. Ne cedez pas à l'hystérie. Ne vous abandonnez pas à la confusion. Ni la confusion des sentiments ni la confusion générale formentée par le monde politico-diplomatico-médiatique. Soyez vous: des aimeurs, des faiseurs de paix, des citoyens du monde, sans fausses barières nationales ou religieuses. Défendez vos idéaux, défendez votre liberté dans vos coeurs ainsi que chez vous.
Je pense à vous

9:54 AM  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home