jeudi, septembre 13, 2007

A peine à l'heure






Dans les trains se passent des silences qui regardent droits à travers. Mais dans les gares se passent des travers de regards dans le vide des rails… jusqu’au moment où le bruit interrompt la suspension et le temps reprend alors son cours…. Et sa course, contre les aiguilles du compteur. Arrivée : à peine à l’heure.

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home