mardi, septembre 05, 2006

il fut des post radieux

Ca se ne terminera pas simplement. il faudra plus que du temps. et meme le temps est relatif. on pourra toujours dire que l'on se remettra sur pieds rapidement. que tout se reconstruit.
meme les hommes?
j'aimerais reposter des extraits de textes. des bouts d'images et des plans de la ville. j'aimerais reposter des mots de moi. des mots des autres.
je suis independante. je suis libre. je sui belle. je suis jeune. je suis...
mais je ne peux pas me detacher. je ne peux pas devenir une abstraction a un air que j'ai respire toute ma vie et que je chanterais pour le reste de ce qui me reste a vivre.
vivrais je encore dans l'attente malsaine de la catastrophe?
aujourd'hui un attentat a secoue l'atmosphere chargee de plomb du ciel libanais.
je poste ma totale hebetude.
je poste un texte banal qui parle de choses banales.
je poste une pensee aux 2 morts et 5 blesses que le reste du monde ne connait pas.
je suis sure qu'ils n'avaient pas necessairement envie de crever par surprise.
je ne les connais pas. qui sont-ils?
ils n'ont pas de visages. pas de noms. ils n'existent pas.
ce soir, je vais sortir.

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home